Comme chaque semaine, nous sommes plus ou moins une quinzaine de passionnés à nous retrouver autour des tables de jeux chaque mercredi, pour le plaisir de partager notre passion.

Petit à petit, le cercle s’agrandit. Merci à Cédric, Régis L., Célia et Xavier le marcheur contre le cancer d’être venus à notre rencontre et à tous les autres participants qui contribuent à la bonne ambiance de nos soirées.


Nous avons encore découvert quelques pépites ludiques, notamment When I dream et Petits meurtres et faits divers. Ont également été joués Wasabi, Room 25, Crache dragon et quelques petits jeux réguliers sur nos soirées comme Services compris et Skull and roses.

Focus sur When I dream

When I dream vous plonge aux pays des songes. La nuit tombée, vous vous endormez tranquillement tandis que les bonnes fées, les croque-mitaines trompeurs et les marchands de sable qui préservent l’équilibre, tentent d’influencer vos rêves. Le jour venu, saurez-vous vous rappeler de vos pérégrinations oniriques ?

La partie se joue en autant de manche qu’il y a de joueurs. L’objectif est de marquer le plus de points pour remporter. Tour à tour, chacun va enfiler le masque de nuit et endosser le rôle du Rêveur une fois. Le reste de la partie, il jouera un rôle aléatoire à chaque tour entre Fée, Croque-mitaine ou Marchand de sable.


Le Rêveur doit identifier les songes les yeux masqués durant un sablier en s’appuyant sur les indices donnés par les Fées. S’il y arrive, le songe rejoint la pile des rêves, s’il échoue il devient cauchemar. Chacun donnera un mot-indice au Rêveur selon son rôle jusqu’à ce que ce dernier donne une réponse. On passe ensuite au songe suivant jusqu’à la fin du sablier. Il doit ensuite restituer un maximum de songes le matin venu pour marquer des points.

Les Fées marquent des points pour chaque rêve obtenu, les Croque-Mitaines doivent induire le Rêveur en erreur pour qu’il cauchemarde et les Marchands de sable doivent garantir l’équilibre entre cauchemars et rêves pour marquer des points.

When I Dream est un jeu familial accessible dès 8 ans pour 4 à 10 joueurs. Servi par un beau matériel, que ce soit le masque de sommeil ou la pioche centrale en forme de lit, ce jeu nous plonge à fond dans l’ambiance onirique.

Les belles illustrations ne sont pas sans rappeler l’univers de Dixit, tout en ajoutant à cette référence une petite pointe de compétition plus marquée entre les différentes factions. Les mécaniques de jeux sont simples et hyper intuitives ce qui facilite sa prise en main rapide.

Focus sur Petits meurtres et faits divers

Avec Petits meurtres et faits divers, on perçoit la fine frontière entre le jeu de société et le jeu de rôle. En effet, chaque joueur va incarner un rôle, en s’appuyant sur l’agenda secret dont il dispose. Autour de la table sont réunis un inspecteur qui doit trouver un coupable, des suspects à interroger et un greffier qui veille au bon déroulement de l’enquête.

Le pitch de l’enquête est lu et chacun prend connaissance secrètement dans son livret de la première liste de trois mots à prononcer pendant l’interrogatoire. Les innocents ont la même liste, le coupable une liste différente.

L’inspecteur va interroger successivement les suspects dans l’ordre qu’il souhaite. Il va tenter de repérer les trois mots identiques des innocents dans leur discours, afin de démasquer le coupable. Toutefois, le coupable à tout intérêt à les repérer aussi car il peut les glisser en plus des siens pendant son interrogatoire.


À la fin du temps imparti par le sablier, le greffier signale que l’interrogatoire est terminé si tous les mots ont été prononcés. Dans le cas contraire, la garde à vue est prolongée d’un sablier supplémentaire. A l’issu de ce premier tour, l’inspecteur peut demander un complément d’enquête. On utilise alors la seconde série de trois mots qui figure sur les agendas.

S’ensuit une phase de vote, les suspects devant estimer si l’inspecteur est tombé juste ou non. Si l’inspecteur trouve le coupable, il marque des points. S’il se trompe, c’est le coupable et l’accusé à tort qui marquent. Les autres joueurs qui ont trouvé marquent aussi. On change ensuite les rôles ; un nouvel inspecteur peut mener une nouvelle enquête… Et ainsi de suite.

Drôle, fun, Petits meurtres et faits divers est un jeu pour 4 à 7 joueurs à partir de 12 ans. La réussite de la partie dépendra pour beaucoup de la capacité de vos joueurs à incarner leur rôle jusqu’au bout et à noyer suffisamment le poisson en multipliant les stratégies. Ce n’est donc pas forcément un jeu qui conviendra à tous. L’idée des agendas est originale et géniale. L’ambiance est garantie pour peu qu’on se prête au jeu de l’improvisation à fond.

On vous donne toujours rendez-vous la semaine prochaine, où on jouera notamment à Galérapagos avec l’extension mais aussi à plein d’autres jeux. A très vite !

Un commentaire sur « Soirée Jeux du 4 novembre 2019 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.